Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tout de suite… Maintenant !


Now is mine… Là tout de suite, impérieuse, inévitable résurgence musicale, je me mets à chantonner Now is mine de K’s Choice, titre de l’album Cocoon Crash que j’ai pas du écouter depuis au moins deux ans. Qu’est ce qui fait qu’on a cette envie irrépressible qui nous monte au creux de la gorge comme d’autres nous naissent au creux des reins ?

 

Des chansons j’en ai des centaines dans la tête façon juke box. Elles tournent, jamais ne s’arrêtent ou presque. Je me nourris d’airs de musique comme d’autres aux fraises tagadadadoum sont accros. Parfois même j’ai des thèmes qui se mettent de façon totalement incontrôlable à tourner dans ma petite tête.

 

C’est ma dope, elle circule, elle m’apaise, elle m’accompagne toujours, quand ça va bien, lorsque ça va mâle, elle me monte en rage quand je suffoque après l’orage. Je peux penser à la pluie de Novembre des Gun’s, amoureuse d’un hardos à l’époque du collège. Sentir frémir ma chair, onde de sueur froide incarnée quand montent les soubresauts métalliques d’ arrache moi , ou la voix nerveuse et violente d’une Fiona, pauvre pomme, loque humaine anéantie par un amour déjà mort. Virevolter avec les gamins dont je m’occupais entonnant un joyeux Amour . Seule à me morfondre ou en balade un casque sur la tête, les pieds battant au rythme d'un son qui résonne, tempe-te, chantonnant des sister u ve been on my mind quand je n'y crois plus, ou beuglant en troupeau des manu rentre chez toi  et autres mistral gagnant  dans des trains ou des bus de vacances, des Brassens, des Tais toi donc Grand Jacques, des darkness my old friend qu'on salue autour d'un feu, sur les quais. Improvisant des choré pouffattitudes sur des début de soirée ou des complexe du corn flakes ou des toi, toi mon toit. Par la fenêtre contempler des purple rain. M’entendre subir la poupée qui dit non. Me réfugier dans la somptueuse tessiture d’une Lauper à capella me murmurant une bedtime’s story apaisante, sally’s pigeons , tranquillement. Eleanor Rigby étouffée. Ou dessiner du corps une prière muette en écoutant Nosfell. Se laisser emporter par le son quasi religieux d’un « outil » inspiré… Partout, toujours amours et anamours, épanchements musicaux qui inondent mon clavier. Des classiques aussi, du classique… Des ballades même mortelles, wild rose . Des albums parfois juste des titres. Des notes sur la pointe de pieds suivant une danse « macabre » ou un carnaval animalier…

C’est la Foule  qui me submerge.  Kissing U, Crucified,  Alleluiah , Grace et sa voix séraphique, titres qui m’obsèdent… et pas seulement. Prières païennes qui s’élèvent  redemption song , walk away. Balancer la tête au rythme Lhasa. Dans les bras de Morphée me plonger…après une ascension via stairway to heaven.

Et tant d’autres… Again, again, again

PS: liste non exhaustive, juste liste du moment...;-)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :