Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Be my super ex

 

Suis allée voir « my super ex girlfriend ». C'est pire qu'une drogue, je flirte constamment entre films indé (ça sent l'autojustif' mais c'est vrai) et grosses niaiseries. C'est trop bon surtout à la séance de 22h sur les champs, le public vaut le détour (le genre qu'on aimerait oublier et qui se rappelle à vous dès que vous rentrez dans la salle, le genre « je suis chez moi, je fais ce que je veux, je me balade à poil »!) et l'humeur est tellement interactive! Bref,..

 

Dernièrement, je faisais allusion à cette association habituelle femme/furie, enfin je pensais pt'être à voix haute. J'ai en tête des illustrations télévisuelles ou dvd usuelles comme carrie bradshaw post plaquée par burger, dans la saison 6 de sex and the city ce que je pourrais intituler « la preuve par l'exemple » quand elle se perd en hystérésies ou anyanka, démon vengeur dans buffy, the vampire slayer, post plaquée mille ans auparavant et qui a du mal à s'en remettre. Y a qu'à voir sa mine, la pauvre. Ouais les démons aussi ont leurs fantômes! Et les femmes font peur aux hommes ? (voir visuel au dessus)! Putain, qui a écrit ce scénario ?

 

Girlpower ?

 

En chaque transparente se cache le plus pur des di-amants ? Car bien sûr, l'héroïne est boutonneuse, porte un appareil, a des cheveux filasses qui n'ont jamais connu un coup de peigne comme toutes ces spectatrices attendries qui aiment se re-connaître en elles et savent bien qu'au fond d'elles même sommeille une super girl (prononcé SUPA comme chupa chups mais sans le cheu!.hummm) à la mèche laquée et brillante, au vernis immaculé, au sourire plus blanc que blanc, une super girl qui n'attend plus que d'être révélée, reconnue, culbutée, bref, appréciée à sa juste valeur de petite pomme. La super girl, c'est l'ado boutonneuse en devenir, chenille maudite qui rêve de prendre son envol mais c'est aussi la femme moderne, et elle il lui en faut des superpouvoirs avec ses double emplois du temps, ses triple identités, merefemmammante?..

 

Voila, typique le plan feignasse, je veux être reconnue sans effort dans la rue, je me sens insignifiante mais en même je sens bien au fond de mon P.P (petit palpitant) que je suis un être exceptionnel. (voir plus haut) Donc finalement aller voir des films c'est tellement plus simple que de se bouger le cul. A quand le témoignage « my super ex girlfriend, merci, ce film a changé ma vie. J'ai décidé de me prendre « en main, c'est mon destin » ?

 

At Last

 

A signaler au passage une très joli reprise par cindy lauper sur son album du même nom ...

 

Les hommes à la maison, catwoman, girlpower avant l'heure ? Ouais, à la fin de cette « comédie romantique » les mecs attendant leurs supers nanas et font, font, font les porte-sacs... Là où je suis partagée c'est que YUma ne fait que revêtir la palette de chupa powers d'un exhibo en slip rouge de 18 ans son néné, hummm?  Les superwomen ne seraient elles que de pâles copies de supernachos aujourd'hui under control ? Non, tous les mecs sont pas des machos?

 

SuperNANA

 

J'ai encore des frissons nauséeux (si,si)  à l'évocation de souvenirs radiophoniques à écouter à plus d'heure d'insomnie ladite accompagnée de laurent petitguillaume et illustrée bruitalement d'un lent jonas.

 

Et puis aussi ce dessin animé pardon un ANIME japonais avec une superbécasse (« Supernana a son secret un talent, un trésor caché qu'il ne faut pas garder pour soi » blabla), c'est vous dire l'égale qualité des évocations que suscite en moins l'expression super nenette?

 
 
 

Vexe pas ton ex  

 

(be my ex institute)? musique 50's, peloche night & day.... C'est un des goodies magnifiques du site du film! (We need to talk...Bastard!) On pense jamais à aller collecter ces perles rares sur leurs sites éphémères... Et pour cause? « be my ex institute » ... Et je me souviens d' une réplique de Burger (chronique d'une relation avortée) qui dit à Carrie au début de leur courte relation : « on va pas casser avant de sortir ensemble ». C'est super ironique vu la suite :ils cassent, enfin il casse et se casse dès le début de leur embryon de relation.  IVR ?

 

Et si tout commençait par la fin ?...

 

... Comme dans la collection folio benjamin des 80's, cherchez plus, c'est fini ou comme dans le film de OZON, « 5x2 ». Ce mec m'épate. J'adore certains de ses films, 5x2 m'a hanté nombre jours et j'en déteste d'autres « 8 femmes ».Même si c'est un pur exercice de style. Mais j'adore, il me dérange et m'étonne: sitcom, gouttes d'eau sur pierres brûlantes. Bref, trêve de digressions, et si tout commençait par la fin? Vous croisez un gosse bô ou une belle belette, c'est selon, vous vous plantez devant et vous lui proposez en toute simplicité d'être votre ex, en toute simplicité, de bien réussir votre séparation là où d'autres foireraient simplement leur relation et perdraient bêtement leur temps. Merci mais là tu comprends trop d'extase tue l'extase. Je préfère qu'on en reste là. Mieux que Be my Baby, Be my super ex!! Efficace, non ? Humm...

 

 

 

peu importe 02/10/2006 00:44

Je te promets que la prochaine demoiselle que je drague, je lui proposerai d'être mon ex.Et je te raconterai sa réaction. Je trouve l'idee très séduisante..

la lunelo 02/10/2006 00:58

Oui j'attends le reporting!! Attention c'est a double tranchants mais certainement efficace pour vérifier l'humour de la belle (et son esprit tordue!!). Je crois que c'est souvent ce qui fait foirer nos relations, installées ou embryons, l'absence de légèreté...