Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Docteur love au pays de candy-de

J’ai toujours été effarée par les soi disants conseils d’amies bien intentionnées… que les gens puissent avoir plus de re-cul sur une situation donnée que vous,  est une chose mais qu’ils puissent savoir ce dont vous avez besoin…. Aïe ! Souvent c’est tout sauf bien intentionné, ou plutôt mal attentionné spécifiquement lorsque l’on traite non de love mais juste de frustration libidinale, et d’hygiène sexuelle…. A savoir que ce que les gens expriment est souvent le besoin de justifier leurs propres conduites aux yeux des autres.

 Bref, je suis du genre fleur bleue, c’est assez curieux d’ailleurs, j’ai lu Sade très jeune, tombée très tôt sur les magazines porno enfin érotiques de qui je ne nommerai pas, entendu parler de fistfucking, de vibro, de bondage, de fétichismes divers et  variés, avant 12 ans et franchement, je ne me suis jamais fait guère d’illusion en matière de sexualité humaine pas plus qu’en matière de respect des goûts et différences. J’ai perdu tardivement le symbole d’une pureté jamais acquise dans un gouffre de rien amourale. Surprise qu’on accorde tant d’attention à la « chose », surprise que cela soit si simple, si simple. Et pourtant, " on le fait plus qu'on le croit". Anachorète de l’affect et du sexe devenu (enfin pour l’instant) car mon peu d’expériences était par trop con-venuS, mais peut être mes prétentions l’étaient elles aussi. Histoire de désamours banales où chacun est la proie de l’autre.  

J’ai une mauvaise copine (c'est relatif), on a que ce qu’on mérite, qui a perdu sa virginité tardivement (tout est relatif). Associez à sa mauvaise image d’elle, à une éducation Bècebège et un totale manque d’éducation sexuelle, déconcertants à son âge en ces temps porno-médiatiques… Vous voyez le tableau ? La demoiselle finit par ôter elle aussi ce fil mince entre possible et physique et depuis, elle a de vagues amants pendant de vagues périodes. Bref, somme toute, une vie sexuelle de fille célibataire de son âge. Enjoy… Mais là où je dis stop, c’est quand on commence à me dire de faire pareil….  Surtout que j’ai rien demandé. Et quand on me sonne, je dis que ce qui me manque le plus c’est le manque d’Amourhrreuh. Ce serait mentir que de me dire en totale harmonie avec mon corps et ma tête car je suis ….une GROSSE IhNIBOFRUSTREE mais…Chérie, ne me dis pas ce que j’ai à faire et j’en ferais de même pour toi… Chacun ses histoires. Et puis si je dois m’y remettre à l’hygiène sexuelle, ce ne sera pas grâce à tes remarques  avisées et puis merde, j’ai déjà fait don par le passé….

 « Je marchande avec ceux qui peuvent contester avec moi : quand vous me sentirez ému le premier, laissez moi aller à tort ou à droit ; j’en ferais de même pour vous » MONTAIGNE

 

Tu ne connais pas plus la méca-nique des femmes que des hommes : les femmes n’ont pas « «besoin », les hommes jouissent à chaque rapport dans un râle léonin, ils bandent systématiquement comme des taureaux….Bref de beaux fantasmes zoologiques. La pratique n’évite pas les idées reçues. Tout dépend toujours de ce que l’on fait de son expérience. Non ?  

Depuis plus de 6 mois, son seul sujet de convers’, c’est faut se faire sauter, va te faire sauter…  De là à va te faire foutre, y a qu’un pas… Après la pilule du bonheur, le COUDEPINEBONNEMINE. Elle parle pas de sexe ou d’amour ou des deux, juste d’ego et de ça « se faire sauter », c’est l’expression « con-sacrée » (vous suivez ???)… Et on ne parle même pas de l’aspect technique… Alors autant ouvrir le Kama… Au moins j’apprendrai des trucs.  

Elle me dit

- « non, mais ça te dérange peut être de parler de sexe alors que tu pratiques pas »,

ce que je juge juste comme un moyen de rappeler qu’elle, a un semblant de vie sexuelle (oui, soyons nous aussi dans le jugement et non, cela ne me dérange pas de parler de cul même de mes maigres expériences et avec tous les détails d’abord, sinon y aurait plus grand-chose à raconter…SIC). Bref elle se fait sauter comme la majorité des adultes sur cette planète…. Rien d’impressionnant au demeurant, qu’elle couche avec son ex amant pour se sentir moins seule et qu’elle en pleure… Chérie, quand tu auras fini de lire Sade et Apollinaire (pour parler crûment), poursuis avec Houellebecq, il parle très bien de cela, la misère sexuelle….Quelle peste je fais… Fille jusqu’au bout de la langue.  File dans ta chambre!!!

 

La perfidie dans l’autojustification est faite de couches successives et également perfides.    

-Pour parler crûment, c’est en forgeant qu’on devient forgeron…
- Moi : sans blague ?! Je suis dubitative sur la crudité et des faits et des effets. C'est à moi que tu m"exprime? Je me fous de sa gueule ou elle plus de la mienne ? J’ai l’impression de parler avec VIRGINIE 13 ANS et son cher journal… Crûment ? Est-ce dire pisse au lieu de pipi  ou pluie dorée?  

- Ohlala j’ai pas arrêté de la nuit si tu vois ce que je veux dire, mais ça donne des courbatures…  

Moi imperturbable :
- bois de l’eau… et de penser très fort, Non, je vois pas du tout ce que tu veux dire. Tu veux pas m’expliquer ?!  « Dessine moi… »  

- Et puis y parait que c’est bon pour la santé…  

Moi :
- oui et bon pour le système cardiovasculaire (j’ai l’impression de relire mes torchons d’antan, ceux de me 14 ans : BRAVO GIRL & autres 20 ANS…

- Elle, tu me fais rire avec tes conseils de docteur sex (genre moi je sais pas de quoi je parle, je pratique pas).

Le problème là dedans c’est qu’on se demande qui est le mieux placé pour parler « là dedans ». Comme le psy en instance de divorce qui tiendrait des consultations pour les couples en péril…. Le problème là dedans, c’est que je ne parle pas de sexe mais d’exercice physique, ce dont elle me parle cf le champ lexical « courbatures, bon pour la santé »… A quand les clubs échangistes en tarif préférentiel par les CE, je suis sûre qu’eux aussi ils proposent les hammams et l’exercice physique…. Elle ne parle que de cela d’ailleurs, de physique « il me désirait »…  Or désirer rend désirable le désiderateur, l’objet désiré dans un nuage de desiderata. Ouah trop fort…Et la tendresse, bordel ? Je m’éloigne…

L’expérience est elle forcément garante d’un bon savoir vivre et savoir faire, bref, de compétences ? Quelle place pour l’empathie ? Empathie qui manque si sérieusement avec les fucking friends comme certaines relations installées d’ailleurs… ce n’est pas jugement de valeur mais simple considération, au demeurant chacun fait ce qu’il veut de son derch…  Oui, je sais il ne faut rien généraliser... A bon entendeur… Moi, je fais ma maligne mais je sais rien sur rien sur rien!  

 

Non, c’est juste en passant révoltée par l’auto hypocrisie qui ne dit pas son nom, se persuader du bien fondé de ses expériences en essayant de répandre la bonne parole. Erreur fondamentale :

Je ne suis pas toi, tu n’es pas moi….Même si je est un Autre….  

 

 Tes expériences sont forcément bien fondées, elles ont lieu d’être, elles se tiennent….Les tiennes. A toi de déterminer la route à suivre, la meilleure… et surtout de l’assumer !!! Mais s’ te plaît, viens pas me faire chier !! Mon chemin n’est pas forcément très bandant ou vendeur mais that’s mine… c’est mon lot. A moi de faire avec… Et de m’interroger sur le bien fondé de mes non actes dans ma non vie… au pays de Candy… Comme dans tous les pays… (tous en chœur !!)

 

popée 07/12/2008 15:23

salut
je cherchais ocean des tempetes je ss tombée sur ton blog, pas d'illusions avec toi sur le sexe  c clair moi aussi j'en ai rien à foutre du sexe mais tout tourne autour de ca bien souvent j'ai jms compris que ca pouvait donner mal à la tête à un mec de ne pas le faire, ils sont plus impliquées que nous ds cette histoire de libido, les pauvres, moi je prends ca av détachement, g toujours l'impression d'etre vierge et que le sexe ne m'a jms atteint ms les préliminaires oui tout ce jeu de parade nuptiale et de demonstration après l'acte plus rien, après l'acte g l'impression de recevoir un coup de marteau, je débraye plus d'intérêt bon c ma réflexion perso je ss pê aussi une pauv file qui n'a rien compris à la vie qui vivra verra ciao

lunelo 19/05/2009 21:46


damoiselle poppée c joli!

je n'ai pas dit que je ne m'interessais pas à la sexualité bien au contraire (puisque "tout tourne autour" :p, en tous cas c la theorie developper par l'economie sexuelle) et je ne pense pas que
les mecs soient les seuls etres taraudés par leur libido..... les femmes ont été cultutrellement habituées à la contenir pour des raisons qui a mon sens tiennent plus de la peur de l'homme, enfin
de certains pour ce "fameux continent noir" qu'autre chose
 Apres effectivement cela ne revet pas la meme importance pour tous...
quand j'ai ecris ce texte j'etais surtout exasperée par l'idee de pensée unique, qu'on me dise ce que j'avais a faire notamment en matiere de sexualité sujet pour le moins intime.... et qu'on se
refugie derriere un discours pseudo libertin  pour justifier sa proprre experience de vie... maintenant que j'aborde l'age qui etait le sien a l'epoque de ce douteux episode je crois que
l'horloge biologik a egalement joué un role determinant dan sa frenesie de plaire.

le sexe c'est aussi ce qu'il y a autour et effectivement bien trop souvent une fois le desir assouvi il ne reste pas grand chose  mais parfois...c quand meme sacrment magik